Contact

Fonction:
Florence Mothe
16 Rue de Mongenan 33640 PORTETS

Monument historique, visite tous les jours;
33640
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
05 56 67 18 11

Informations diverses

mongenan 22 mars

Château de Mongenan , visite commentée par la propriétaire, Mme Florence Mothe, descendante du baron de Gasq qui a construit cette" folie" en 1723. Son fils Claude Valdeck de Lessart a été  ministre de Louis XVI et massacré à Versailles en 1792.

château du XVIIIe siècle, inscrit monument historique en 2003,  labellisé  jardin remarquable.

Tous les jours visite guidée;  prendre RV               05 56 67 18 11
Entrée 10 euros, 8 euros pour les groupes, gratuit jusqu'à 12 ans. Voir le site Internet .

chateau.mongenan@free.fr

Le château Lagueloup à Portets ( musée de la vigne et du vin ) est aussi ouvert à la visite tous les jours . Prendre rendez-vous.

A ne pas manquer dans cette ambiance des Lumières : le temple maçonnique ; la maison des poupées; l'herbier de Jean Jacques Rousseau ; on y évoquera aussi Montesquieu .

Tous les dimanches à 17 heures :  conférence par Florence Mothe . Après l'année 2014 consacrée à Diderot, après l'année Rousseau en 2013; l'année du Jardin en 2016 dans "Nos évènements" .

http://www.chateaudemongenan.com/

 

Lieu : 16 rue de Mongenan 33640 Portets
Contact : 05 56 67 18 11 ;


Bref historique : Le château a été construit en 1736 par l'architecte Le Herissey sous la commande du baron Antoine de Gascq, cofondateur avec Montesquieu de l'Académie des Sciences, Belles-lettres et Arts de Bordeaux et Président du Parlement de Guyenne. Il s'agit de la maison natale de Claude Antoine de Valdec de Lessart, fils naturel du baron de Gascq, ministre sous Louis XVI et massacré à Versailles en 1792.

Le château est aujourd'hui un musée, présentant un mobilier du XVIIIe siècle conservé en l'état. Son jardin botanique contient notamment plus de mille variétés de roses. Le jardin a été conçu selon les préceptes de Jean-Jacques Rousseau, ami du baron de Gascq.

Le château présente en outre une collection d'objets maçonniques du XVIIIe siècle, regroupés dans une pièce qui fut utilisée comme temple maçonnique de 1750 à 1898. Ce temple n'est pas fonctionnel en l'état puisqu'il s'agit d'un temple « itinérant ». Une toile installée au plafond faisait office de « ciel étoilé » lorsque les « décors » du temple étaient mis en place

 

 

le vignoble à Mongenan voir fin de page

Château de Mongenan – Portets - époque Montesquieu -en photo le temple maçonnique

Visites et animations par Florence Mothe, lire sa biographie.

téléchargez ou faire un clic sur l'image

biographie page 1biographie page 2

 
                    

Château de Mongenan – Portets

                 Animations de fin de printemps 2016
Côté cœur et côté jardin


Pour saluer l’exceptionnelle rénovation du jardin d’utilité du château de Mongenan qui est un des rares jardins historiques d’Aquitaine à avoir exactement conservé son aspect du XVIII° siècle et une grande partie des espèces y figurant à l’époque, le château de Mongenan – dont il est rappelé qu’il ne bénéficie d’aucune subvention – programme une série de dix sept rencontres philosophiques autour de la symbolique des jardins. Florence Mothe y donnera la primeur de l’ouvrage qu’elle est en train d’écrire sur les rapports jardin/humain à travers les âges.

Dimanche 3 avril à 17 h : Conjonction/variation. Les jardins conjuguent l’espace, le temps, les époques, les saisons.
Dimanche 10 avril à 17 h : Le jardin, résumé du monde ou souvenir du ciel. Du microcosme au macrocosm.
Dimanche 17 avril à 17 h : Savoir et pouvoir. Du jardin des monastères au jardin à la française.
Dimanche 24 avril à 17 h : Le jardin des mots. Pourquoi les jardins ont-ils toujours inspiré les poètes ?
Dimanche 1° mai à 17 h : Les fleurs de la politique, muguet et autres liliacées
Jeudi 5 mai à 17 h : Les fleurs du mythe, Jardins de l’Eden, jardin des Hespérides, jardins suspendus de Babylone.
Jeudi 8 mai à 17 h : Les fleurs du ciel, Athéna, Dionysos, Narcisse, Perséphone et les autre.
Dimanche 15 mai à 17 h : Du jardin des délices au jardin des supplices. Le jardin, théâtre de l’humanité.
Dimanche 22 mai à 17 h : Jardins magiques. Petit cours de magie pratique de l’encens aux parfums.
Dimanche 29 mai à 17 h : Les jardins du temps. De la graine à la cueillette.
Dimanche 5 juin à 17 h : Les jardins de l’espace. Du champ à Hubert-Robert.
Dimanche 12 juin à 17 h : L’homme jardinier. Nabuchodonosor, Louis XIV, Rousseau.
Dimanche 19 juin à 17 h : Le jardin du monde. Hildegarde de Bingen, Tournefort, Linné, Fabre.
Dimanche 26 juin à 17 h : Le jardin médecin, Petit précis de pharmacopée rustique.
Dimanche 3 juillet à 17 h : De jardins en cimaises. Les jardins représentés, les jardins et les peintres.
Dimanche 10 juillet à 17 h : Jardins d’amour, jardins secrets, Les jardins comme métaphore du moi.
Jeudi 14 juillet : Reconstitution du jardin patriotique d’Alexandre Deleyre.

 Château de Mongenan 33640 Portets
Monument Historique privé ouvert à la visite. Temple maçonnique, Jardins Remarquables,
Potager de France, Roseraie de France SNHF, Best of Wine Tourism 2008,
 Route des vins en Graves et Sauternes
Tel : 05 56 67 18 11     Fax: 05 56 67 25 82   


Château Lagueloup 33640 Portets
               Musée du vin et de la vigne Best of wine tourism 2003
1000 objets et documents sur le vin des Romains à nos jours,
                          visite tous les jours sur rendez-vous, location de salles, cocktails


www.chateaudemongenan.com

chateau.mongenan@free.fr


Visites commentées  (10€) du 7 janvier au 31 décembre, durée une heure, dégustation des vins ,tous les jours de 14 h à 18 h

Animations de printemps 2016
                      Perruque blonde et collet noir
       
       Le Château de Mongenan à Portets (Gironde), est le seul Monument Historique privé d’Aquitaine à proposer tout au long de l’année à ses visiteurs, sans supplément du prix d’entrée, une programmation hebdomadaire d’animations (conférences, concerts, expositions éphémères, botanique) en liaison avec les collections présentées dans le château et le musée du XVIII° siècle. Après avoir exploré le temps de la Régence, c’est vers le Directoire que Mongenan se tourne pour le début de cette année 2016. Nombreux ont été les historiens avec Michelet à dissocier ces années troublées de la Révolution proprement dite. Pourtant, les complots s’y sont enchaînés, les constitutions combattues et la société de l’époque n’avait plus rien de commun avec celle de l’ancien régime. Onze conférences de Florence Mothe permettront de mieux connaître ces années ténébreuses mais passionnantes où muscadins et merveilleuses portaient « perruques blondes et collets noirs".
    
    
    Onze conférences de Florence Mothe

Dimanche 10 janvier à 17 h: Le temps des parvenus.
Dimanche 17 janvier à 17 h : Les femmes contre la Terreur.
Dimanche 24 janvier à 17 h: La victoire en chantant.
Dimanche 31 janvier à 17h: Muscadins et merveilleuses.
Dimanche 7 février à 17 h : Le perron de la rue Vivienne.
Dimanche 14 février à 17h : A la table de Carême.
Dimanche 21 février à 17 h: La conspiration des Egaux.
Dimanche 28 février à 17 h : Du haut de ces pyramides…
Dimanche 6 mars à 17 h: Le cimetière de la Madeleine.
Dimanche 13 mars à 17 h : L’almanach des Muses.
Dimanche 20 mars à 17 h : Les Tuileries sous l’Empire.


Dimanche 27 mars à 15 h : Grande course aux œufs de Pâques dotée de nombreux prix.
     


Animations d’automne 2015

2 septembre 1715, la Régence : Que la fête commence….

Le Château de Mongenan à Portets (Gironde), Monument  et Jardins Historiques ouverts à la visite, est une folie construite en 1736 par Le Herissey pour le Baron Antoine de Gascq .
Datant du début du règne de Louis XV, elle présente encore toutes les caractéristiques  des « petites maisons »du XVIII° siècle,  ces « chaumières à surprises »cachées sous les ombrages et conçues pour le plaisir qui dissimulaient volontairement le luxe de leurs intérieurs sous des aspects simples et champêtres.
Nul cadre ne saurait être mieux approprié à la célébration du tricentenaire de la Régence qui va remettre en mémoire cette période faste pour la France dont le Siècle des Lumières tout entier sera orphelin.
Argent, plaisirs, gastronomie, littérature,  beaux esprits, peinture, musique, la France rayonne sur tous les continents et dans toutes les disciplines. Louis XIV a laissé un pays en pleine tristesse. Philippe d’Orléans le réveille par une fête perpétuelle, baroque autant qu’éblouissante.
Florence Mothe qui a décrit cette époque dans son roman « Si Dieu ne manque » (éditions Robert Laffont) se propose d’entraîner ses auditeurs dans ce tourbillon magique au cours de treize conférences qui feront revivre  les personnages, les œuvres et les mœurs de cette époque fabuleuse.                     

lorence MotheTreize conférences de Florence Mothe

Samedi 19 septembre, de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h : Journées du Patrimoine,
Dimanche 20 septembre mêmes horaires : distribution gratuite de graines et de boutures
Dimanche 27 septembre à 17 h: Le testament de Louis XIV,Versailles comme si vous y étiez
Dimanche 4 octobre à 17h: Le système de Law, La Compagnie des Indes
Dimanche 18 octobre à 17 h : Portes ouvertes dans les Graves, Invitation à la fête galante

Dimanche 25 octobre à 17h : Récital de piano William Théviot (Liszt : Liebestraume     1,2 et 3, Il penseroso, Sonnets de Pétrarque, Après une lecture de Dante,
 Etude n°9 Ricordanza, Vallée d’Obermann, La lugubra Gondola)

Dimanche 1° novembre à 17 h: Joufflotte, Duchesse de Berry
Dimanche 8 novembre à 17 h : La Duchesse du Maine et l’ordre de la mouche à miel
Dimanche 15 novembre: Montesquieu et les Lettres persanes
Dimanche 22 novembre à 17 h : Horace Walpole et Mme du Deffand
Dimanche 29 novembre à 17 h : Watteau et l’embarquement pour Cythère
Dimanche 6 décembre à 17 h : Manon et l’Abbé Prévost
Dimanche 13 décembre à 17 h : Cartouche
Dimanche 20 décembre à 17 h : Les convulsionnaires

Château de Mongenan 33640 Portets
Monument Historique privé ouvert à la visite. Jardins Remarquables,
Potager de France, Roseraie de France SNHF Best of Wine Tourism 2008, Route des vins en Graves et Sauternes
Tel : 05 56 67 18 11     Fax: 05 56 67 25 82                                  www.chateaudemongenan.com 


 
chateau.mongenan@free.fr
Visites commentées  (10€) du 7 janvier au 31 décembre, durée une heure, dégustation des vins du domaine
            Tous les jours de 14 h à 18 h

Mongenan: Que la fête commence.....La Régence, dans l’esprit du public se résume à quelques images : la rue Quicampois, la botte de Nevers, le billet de banque, Manon Lescaut. Ce fut cela , bien sûr, mais aussi tout autre chose. Un formidable respiration joyeuse et libre, après le règne interminable d’un monarque trop vieux, un espoir de penser autrement, de rompre avec le carcan de l’Eglise, et de découvrir le plaisir si longtemps confisqué. Ah, les plaisirs de la Régence, les soupers fins, les panetières d’huîtres, le vin de champagne coulant à flot, les jolies marquises, les petites maisons et un Prince curieux de tout, musicien,alchimiste, épicurien, diplomate, juste, osant sévir contre les grands, même s’il ne savait pas toujours donner à manger aux petits, en tout cas, cherchant désespérément à atténuer les souffrances du peuple en relançant l’économie, en conquérant de nouveaux territoires, en bousculant les alliances…C’était cela, la Régence, un mélange de fêtes, de curiosité, de crédulité, de liesse, d’argent facile, de filles qui ne l’étaient pas moins, tout cela dans le renouveau d’un printemps politique : une sorte de Mai 68 du XVIII° siècle.

Treize conférences, chaque dimanche à 17 h, seront consacrées du 27 septembre au 20 décembre à la Régence au château de Mongenan à Portets. Florence Mothe fera revivre la fin pesante du règne de Louis XIV, la détresse financière bientôt abolie par le système de Law, l’appel de la Louisiane et du Mississipi où l’on expédiait , telle Manon, les « Demoiselles de la cassette », Montesquieu et ses Lettres persanes, ses amis, ses proches, et Watteau et ses embarquements, et ses Gilles et son art qui bouscule toutes les règles.Rien ne manquera à cette peinture, pas même l’histoire de Cartouche et des « faux-sauniers », pas même le récit de ces fous de Dieu qui se perdaient en convulsions, et pas même le récit libertin de ces fêtes galantes que le cinéma a popularisées.

A noter que cette série s’interrompra le dimanche 25 octobre pour permettre d’entendre un très brillant jeune pianiste, William Théviot, qui proposera un récital dédié à Liszt dans le cadre enchanteur de la grande salle du musée de Mongenan. Mais histoire de faire référence à la Régence, ce pianiste que certains n’hésitent pas à comparer à Glenn Gould interprétera notamment « Rêve d’amour » Tout un programme en  quelque sorte.

Renseignements 05 56 67 18 11, Entrée 10 € pour visite, conférence, -y compris récital du 25 octobre- et dégustation des vins du domaine.

Animations d’automne 2015 : 2 septembre 1715, la Régence : Que la fête commence….

Le Château de Mongenan à Portets (Gironde), Monument  et Jardins Historiques ouverts à la visite, est une folie construite en 1736 par Le Herissey pour le Baron Antoine de Gascq .

Datant du début du règne de Louis XV, elle présente encore toutes les caractéristiques  des « petites maisons »du XVIII° siècle,  ces « chaumières à surprises »cachées sous les ombrages et conçues pour le plaisir qui dissimulaient volontairement le luxe de leurs intérieurs sous des aspects simples et champêtres. Nul cadre ne saurait être mieux approprié à la célébration du tricentenaire de la Régence qui va remettre en mémoire cette période faste pour la France dont le Siècle des Lumières tout entier sera orphelin. Argent, plaisirs, gastronomie, littérature,  beaux esprits, peinture, musique, la France rayonne sur tous les continents et dans toutes les disciplines. Louis XIV a laissé un pays en pleine tristesse. Philippe d’Orléans le réveille par une fête perpétuelle, baroque autant qu’éblouissante.

Florence Mothe qui a décrit cette époque dans son roman « Si Dieu ne manque » (éditionsRobert Laffont) se propose d’entraîner ses auditeurs dans ce tourbillon magique au cours de treize conférences qui feront revivre  les personnages, les œuvres et les mœurs de cette époque fabuleuse.                    

Treize conférences de Florence Mothe

Château de Mongenan 33640 Portets Monument Historique privé ouvert à la visite. Jardins Remarquables, Potager de France, Roseraie de France SNHF Best of Wine Tourism 2008, Route des vins en Graves et Sauternes

Tel : 05 56 67 18 11     Fax: 05 56 67 25 82                                   

www.chateaudemongenan.com 

                                                    

 ou chateau.mongenan@free.fr

Visites commentées  (10€) du 7 janvier au 31 décembre, durée une heure, dégustation des vins du domaine             Tous les jours de 14 h à 18 h

.

Le jardin des libertins   

Le Château de Mongenan à Portets (Gironde), Monument et Jardins Historiques ouverts à la visite, est une folie du XVIII° siècle, c'est-à-dire une maison cachée sous les ombrages ( de folia , feuille en latin, note SIGM )et conçue pour le plaisir.

Nul cadre ne saurait être mieux approprié à la célébration du Jardin des libertins qui se propose de faire découvrir ou redécouvrir l’exquise littérature érotique du XVIII° siècle.

 Le jardin pour l’agrément de Mongenan accueillera donc huit conférences-lectures mettant en présence Florence Mothe et le metteur en scène et comédien Jacques Albert-Canque qui évoqueront en duo les grands textes licencieux du règne de Louis XVI.

Derniers feux du plaisir avant la grande cabriole de la Révolution, ces textes témoignent de l’insouciance, de la perversité et de la passion qui nourrissaient un siècle où l’art d’aimer prenait des définitions plurielles.

Parallèlement, une exceptionnelle exposition de toiles à la planche de cuivre et à la planche de bois de Jouy, Nantes, Bolbec et Beautiran, réalisée en collaboration avec le Musée de Jouy et le Musée Lambinet de Versailles, célébrera le deux-centième anniversaire de la mort d’Oberkampf . Pour la première fois, cette exposition permettra de découvrir le matériel utilisé à la Manufacture Meillier de Beautiran ainsi que les dessins ayant servi aux états préparatoires des différents tissus, ces objets appartenant à une collection privée ont été aimablement prêtés par Madame Rabaud .

 

                       Huit conférences-lectures

de Jacques Albert-Canque et Florence Mothe

 

Dimanche 26 juillet à 17 h : Casanova, Histoire de ma vie.

Dimanche 2 août à 17 h: Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses

Dimanche 9 août à 17h: Beaumarchais, Quand on a le bonheur d’aimer

Dimanche 16 août à 17 h : Patriotisme et obscénité, Marie-Antoinette dans les pamphlets

Dimanche 23 août à 17 h : Mirabeau, Lettres à Sophie

Dimanche 30 août à 17h :Andréa de Nerciat, Félicia ou mes fredaines

Dimanche 6 septembre à 17 h: Restif de la Bretonne, Monsieur Nicolas,Les délices de l’amour

Dimanche 13 septembre à 17 h : Marquis de Sade, Histoire de Juliette ou les prospérités du vice

Samedi et Dimanche 19 et 20 septembre: Journées du Patrimoine,

Distribution gratuite de graines introuvables en jardinerie et de boutures de rosiers

 

Château de Mongenan 33640 Portets

Monument Historique privé ouvert à la visite. Jardins Remarquables,

Potager de France, Roseraie de France SNHF Best of Wine Tourism 2008, Route des vins en Graves et Sauternes

Tel : 05 56 67 18 11     Fax: 05 56 67 25 82                                 www.chateaudemongenan.com                                                            

chateau.mongenan@free.fr

Visites commentées (10€) du 7 janvier au 31 décembre, durée une heure, dégustation des vins du domaine

De 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h de juillet à septembre.

Pour la saison de printemps 2015, Florence Mothe va entrainer chaque dimanche à 17 h au château de Mongenan dans des lieux toujours inexplorés et où l’on ne se rend qu’avec crainte ; l’enfer des bibliothèques. Attendez-vous donc à frissonner , à vous inquiéter de chaque découverte, à redouter toutes les révélations. Pour cette nouvelle série de conférences intitulées « Les livres qui tuent »,Florence Mothe a fait le catalogue des ouvrages qui ont eu une influence déterminante sur la sensibilité de certaines époques et ont entraîné par le succès qu’ils ont provoqué des guerres et des révolutions. Dans ce bréviaire à ne pas mettre entre toutes les mains se retrouveront pêle-mêle l’Abbé Barruel, Charles Maurras, Adolf Hitler, Mao-Tsé-Toung, le Marquis de Sade et beaucoup d’autres qui, chacun à leur rang, ont, par leurs écrits, influencé nos destinées.

Tous les jours visite guidée du château Mongenan ;16 rue de Mongenan 33640 Portets

Inscrit MH. Temple maçonnique. Jardin Remarquable, inspiré par Jean-Jacques Rousseau, son herbier.

Château du XVIIIe siècle, inscrit monument historique en 2003,  labellisé  jardin remarquable.

Visite commentée par la propriétaire Mme Florence MOTHE,  elle même descendante du baron de Gasq qui a construit cette" folie" en 1723. Son fils Claude Valdeck de Lessart a été  ministre de Louis XVI et massacré à Versailles en 1792.

Voir " nos événements" dans l'agenda 2015

Contact : 05 56 67 18 11 ou   pour prendre RV

Entrée 10 euros, 8 euros pour les groupes, gratuit jusqu'à 12 ans. Voir le site Internet .

Le château Lagueloup à Portets ( musée de la vigne et du vin ) est aussi ouvert à la visite tous les jours . Prendre rendez-vous. 05 56 67 18 11

A ne pas manquer dans cette ambiance des Lumières : le temple maçonnique ; la maison des poupées; l'herbier de Jean Jacques Rousseau ; on évoquera aussi Montesquieu, grand ami du baron de Gasq .

Tous les dimanches à 17 heures :  conférence par Florence Mothe . L'année 2014 était consacrée à Diderot, après l'année Rousseau en 2013; voir aussi "Nos événements" en page d'accueil du site pour l'année 2015 et les animations 2015.

www.chateaudemongenan.com/

Bref historique : Le château a été construit en 1736 par l'architecte Le Herissey sous la commande du baron Antoine de Gascq, cofondateur avec Montesquieu de l'Académie des Sciences, Belles-lettres et Arts de Bordeaux et Président du Parlement de Guyenne. Il s'agit de la maison natale de Claude Antoine de Valdec de Lessart, fils naturel du baron de Gascq, ministre sous Louis XVI et massacré à Versailles en 1792.

Le château est aujourd'hui un musée, présentant un mobilier du XVIIIe siècle conservé en l'état. Son jardin botanique contient notamment plus de mille variétés de roses. Le jardin a été conçu selon les préceptes de Jean-Jacques Rousseau, ami du baron de Gascq.

Le château présente en outre une collection d'objets maçonniques du XVIIIe siècle, regroupés dans une pièce qui fut utilisée comme temple maçonnique de 1750 à 1898. Ce temple n'est pas fonctionnel en l'état puisqu'il s'agit d'un temple « itinérant ». Une toile installée au plafond faisait office de « ciel étoilé » lorsque les « décors » du temple étaient mis en place

A ne pas manquer dans cette ambiance des Lumières : le temple maçonnique ; la maison des poupées; on évoquera aussi Montesquieu.Tous les plaisirs du XVIII ° siècle résumés dans une même "folie" conservée dans son état d'époque. Vignoble aux cépages anciens : malbec, muscadelle.

Animations printemps 2015

www.chateaudemongenan.com    Le Château de Mongenan à Portets (Gironde), ouvre la porte en ce printemps à la confidence personnelle, de tous les temps, de tous les genres. En explorant le temps de douze conférences les meilleurs auteurs de la littérature française, Florence Mothe reprend le propos de Marguerite Yourcenar qui postulait que l’art d’écrire n’était que celui « de rejointer les faits car l’être n’est que ces bribes de faits, seule bouée qui nous soutienne sur la mer du temps. » Romanciers, diplomates, ministres, brigands, philosophes, soldats tous ont parlé d’eux-mêmes pour survivre, mais aussi parce que soi est la personne que l’on connait le mieux.

Voir " nos événements" dans l'agenda 2015

    

L'année 2015 promet d'être féconde au château de Mongenan à Portets où plusieurs évènements culturels vont se rejoindre. D'abord, une série de 12 conférences programmées du 11 janvier à Pâques réuniront, pour notre plus grand bonheur, les plus fameux mémorialistes de la littérature française. Des frères Goncourt à Chateaubriand, du Prince de Ligne à Simone de Beauvoir, de Rousseau, bien sûr, à Malraux, Mauriac et Stendhal, Florence Mothe parcourra toutes les époques et toutes les œuvres, entrainant ses auditeurs dans le plus secret de leurs confidences et de leur vie. Après la traditionnelle Course aux œufs du dimanche de Pâques, qui sera dotée cette année de 100 kg de chocolats, la deuxième série de conférences s'annonce plus périlleuse sous le titre "Les livres qui tuent". Il s'agira de dresser le catalogue de ces ouvrages mortifères qui n'appartiennent pas tous à l'enfer des bibliothèques, mais qui ont eu un tel impact sur leurs lecteurs qu'ils les ont engagé dans des guerres, des croisades et des révolutions. C'est ainsi que se trouveront réunis dans cet index des œuvres aussi dissemblables que le Protocole des Sages de Sion, les Mémoires pour servir à l'étude du Jacobinisme de l'Abbé Barruel, Mein Kempf,Le Petit Livre Rouge de Mao Tsé Toung, les 120 Journées de Sodome du Marquis de Sade. Une réflexion courageuse sur les philosophies extrêmes, la fréquentation de morales contingentes, et l'annexion des religions dans le discours politique.

Après ce printemps très réflexif, l'été se voudra plus léger et sera marqué par trois grands évènements . Le premier est la publication d'un ouvrage savant et abondamment illustré de Jean-Louis Hautempenne sur la collection de Toiles à la planche de cuivre que conserve le château de Mongenan, tant dans les salles ouvertes au public que dans ses réserves. Cette collection qui est en nombre la plus importante de France fait la part belle à Beautiran, à Nantes et à Jouy. C'est la raison pour laquelle trois musées vont s'unir à Mongenan pour exposer ces toiles du XVIII° siècle, le Musée d'Aquitaine qui en possède peu, le Musée des Ducs de Bretagne à Nantes et le Musée Lambinet de Versailles auquel ont été léguées les planches de cuivre de la Manufacture Meillier de Beautiran. Ces expositions, programmées pour 2016 seront précédées à partir du 20 juin 2015 par une somptueuse exhibition de costumes du XVIII° siècles réalisés en papier. Sous le titre "Elégances de papier à la Cour de Marie-Antoinette", deux musées du nord de la France se sont unis sous la férule d'Alain Decaux, préfacier et présentateur de l'exposition, pour recréer la sensibilité vestimentaire du XVIII° siècle. A Mongenan, ces merveilles seront présentés parmi les meubles d'époque, les porcelaines précieuses et les tableaux anciens jusqu'au début du mois de septembre, autorisant Jacques-Albert Canque à convier les amateurs de son Bar à Vins Philosophique à applaudir chaque dimanche d'été quelques scènes joyeuses du théâtre libertin du Siècle des Lumières.

Le vignoble à Mongenan

Le vignoble du Château de Mongenan se situe sur six hectares de la commune de Portets, en plein cœur de l’Appellation Graves, aux lieux-dits Mongenan, Vergnes, Candaubas et sur la Comtau, territoire s’étendant en lisière de la forêt sur des croupes ensoleillées et graveleuses qui étaient jadis un franc-fief, c'est-à-dire une terre noble achetée par des roturiers au Duc de Guyenne. Il est intégralement classé AOC Graves.
Ce vignoble, déjà complanté au III° siècle comme en témoignent les monnaies romaines découvertes par les archéologues de la DRAC, a été constamment exploité par le Baron de Gascq et ses descendants. Dès le début du XVIII° siècle, ces vignes comportaient des cépages blancs et rouges. Les vins blancs secs, très typiques de l’Appellation Graves, sont issus de sémillon (75%), muscadelle (20%) et sauvignon (5%). Le vignoble est complanté en rangs étroits. Les pratiques culturales sont respectueuses de l’environnement. La vendange est manuelle, Les vins blancs et rouges sont élevés en barriques de chêne français. Les vins blancs sont bâtonnés sur lie. La totalité de la récolte est vendue en bouteille.
Les vignes rouges sont complantées en merlot (60%), cabernet sauvignon (20%) et malbec (20%). Une telle proportion de malbec est rare dans l’Appellation Graves et témoigne de la volonté de conférer à ce cru une esthétique particulière.
Les vignes, de cinquante ans d’âge, ne sont jamais arrachées mais soigneusement régénérées par des clones qui assurent la continuité du goût.
Depuis 2000, l’élevage et le vieillissement d’effectue dans les magnifiques chais voisins du Château Lagueloup, situé dans le cœur du village de Portets, et qui appartient également à Florence Mothe comme le Château Majereau-La Lagune, situé à Virelade en Appellation Bordeaux.
C’est dans ce chai à la médocaine construit sur deux étages de 1750 m2 chacun datant du second Empire et intégralement restauré que sont désormais réunies les productions des vignobles de Florence Mothe.
Le Château Lagueloup où ont été regroupées toutes les collections sur la vigne et le vin du Château de Mongenan présente un musée comprenant plus de mille objets, outils et documents, dont un atelier entier de tonnellerie, ainsi que la totalité des instruments de chais commandés pour ce lieu à la fin du XVIII° siècle.
Il conserve une partie des archives d’une des plus grandes maisons de négoce bordelaise, la Maison Eschenauer dont le grand père de l’actuelle propriétaire, M. Edmond Mangou, fut administrateur général au début du XX° siècle.
Ouvert tous les jours de l’année à la visite, le Château Lagueloup accueille également dans un cadre grandiose des colloques, conférences, cocktails, réceptions et concerts.
Le jardin botanique du Château de Mongenan a été créé en 1741 au moment de l’introduction en France de la théorie Linnéenne. C’est selon les préceptes de Jean-Jacques Rousseau, maître de musique et de botanique du Baron de Gascq, que cette série de jardins a été conçue, puisqu’il s’agit d’une déclinaison de trois jardins, classés Monument Historique et bénéficiant du label « Jardins Remarquables », pour le jardin de la Lune et le jardin du Soleil.
Pour Rousseau et Linné, toutes les plantes se valent et doivent se côtoyer pour se polliniser et se féconder, qu’elles soient ornementales, potagères, médicinales, ou sauvages. Cette conception va faire litière des ordonnancements savants des jardins à la française où le dessin prime tout autre propos.
Le jardin botanique de Mongenan a conservé exactement son aspect du XVIII° siècle. Il surprend, chaque été, par le lourd parfum qui monte de ses tubéreuses, de ses lis et de ses jasmins. D’anciennes variétés locales d’arbres fruitiers et des allées bordées de rosiers anciens contribuent à transporter le visiteur dans un monde aboli au caractère d’étrangeté presque unique.
Un exceptionnel cabinet de curiosité présente les herbiers du Baron de Gascq dont le fameux « Herbier de Rousseau » qui compte cent trente-huit planches.
Remarquable par ses collections de bulbes, d’asters, de roses, d’iris, de plantes aromatiques, tinctoriales et médicinales, le jardin botanique du Château de Mongenan est un véritable conservatoire des fleurs et des plantes du passé. C’est la raison pour laquelle une part importante des animations hebdomadaires est consacrée à la botanique
Le Château de Mongenan distribue également à ses visiteurs deux fois par an, en juin et en septembre, graines introuvables et boutures de rosiers anciens. Ces distributions devenues légendaires sont effectuées à titre gratuit comme les cours dédiés à la symbolique des jardins ésotériques ou à l’histoire générale des jardins du monde.
Le Musée de Mongenan a été créé à partir de collections familiales héritées d’Antoine de Lessart, Ministre de Louis XVI, né à Portets en 1741.
Une très importante collection d’archives retraçant son itinéraire politique, financier, personnel et philosophique a servi de base à cette étude approfondie du XVIII° siècle, illustrée chaque semaine par des animations, des conférences ou des expositions éphémères.
La mise en œuvre muséographique a été assurée par l’historien Jean-François Chiappe.
Les visiteurs découvrent successivement la vie à Bordeaux au XVIII° siècle, l’histoire de la Compagnie des Indes, les ministères de Necker et Calonne et les premières années de la Révolution.
Deux salles sont consacrées à la période 1789 – 1792 et présentent une série d’objets ayant appartenu à la Reine Marie Antoinette.
Une magnifique collection de costumes d’époque et d’éventails ouvre, avec la proximité des toiles peintes de Jouy, Nantes et Beautiran et des soieries de Lyon et de Tours, un prodigieux livre d’images.
Une reconstitution de l’Enseigne de Gersaint conduit le visiteur dans un magasin du XVIII° siècle.
Enfin, l’unique Temple Maçonnique français du XVIII° siècle accessible au profane ainsi que son cabinet de réflexion ouvrent au visiteur les perspectives infinies du Siècle des Lumières. Cordons, tabliers, bijoux, rituels, documents, composent une des plus importantes collections maçonniques connues d’époque XVIII°.

 

 

X

Get our newsletter!

Il semble que vous soyez déjà abonné Cliquez ici pour mettre à jour vos préférences

*Pas de spam au SIGM


Recherche sur le site