Calendrier

L' Edit de Nantes, les académies protestantes, la famille de Rohan, conférence à Mongenan
Clics : 83

Entrée Henri IV fr De la Saint-Barthélémy à l'Edit de Nantes ( photo mongenan : entrée de henri IV à Paris )

  A tant vouloir en découdre entre papistes et huguenots, vient le temps, non de la réconciliation, non de l'œcuménisme, mais d'un très relatif "vivre ensemble" qui fit que chacun respecta une paix armée.
Les épées étant, pour le moment au vestiaire, les protestants se consacrèrent à l'enseignement. La grande querelle de l'école libre commence donc sous le règne d'Henri IV. L'école doit-elle être confessionnelle ou laïque ? L'enfant a-t-il le droit de choisir sa religion en connaissance de cause ou doit-il être dirigé dès le berceau vers le bénitier et le goupillon ?
 Cette double conception de l'enseignement poussa les protestants à créer, en Aquitaine notamment, des académies où l'on enseignait la philosophie et les autres matières sur un ton très différent de celui de la Sorbonne.
Dans la conférence qu'elle donnera le dimanche 4 février à 17 h au château de Mongenan, Florence Mothe racontera l'itinéraire qui conduisit Henri IV à monter sur le trône, puis à concéder le fameux Edit de Nantes qui offrit à ses anciens coreligionnaires une plage de relative tranquillité.
Mais un protestant a bien du mal à se tenir tranquille. Son esprit évangélique cherche toujours de nouveaux combats à mener. Les grands seigneurs du royaume n'échappèrent pas à cette règle. Les Rohan, en particulier.
Quels évènements politiques vinrent-ils se mêler à la doctrine religieuse, qui fut vraiment l'instigateur de la Saint Barthélémy , la doctrine religieuse méritait-elle que l'on s'étripe de si misérable façon ?
Florence Mothe tentera de jeter un jour nouveau sur ces ténébreuses histoires qui, contrairement à des idées communément admises, n'ont pas concerné seulement  Paris, mais ont endeuillé toutes les régions, y compris les petits villages de notre territoire.

Renseignements: château de Mongenan: 05 56 67 18 11 Entrée 10 €, conférence suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine.

Château de Mongenan à Portets
          Animations d’hiver 2018

Douze conférences de Florence Mothe dimanche à 17h  

   Il y a cinq cents ans que nous protestons….


Ils sont un peu moins de six cents mille pratiquants en France, à peine 2% de la population. Pourtant, ils ont été surreprésentés dans les équipes ministérielles des années Mitterrand. On leur impute une éthique qui aurait inventé l’esprit du capitalisme .Ils tiennent une part importante de l’économie et ont fait naître des raisons sociales prestigieuses : Japy, Peugeot, Oberkampf, de Dietrich, Havilland, Hermès. Ils ont inventé le crédit aux entreprises avec les Hottinguer, Vernes, Pagézy, Schlumberger. Ils ont parcouru les mers avec les navires Delmas-Vieljeux. Ils connaissent les vins et les cognacs mieux que personne avec les Eschenauer, les Cruse, les Kressmann, les Lawton, les Courvoisier. Ils ont évangélisé le vaste monde. Ils s’appellent Agrippa d’Aubigné, Alain Bombard, Georges Clémenceau, Gaston Defferre, Jacques Ellul, André Gide, Lionel Jospin, Pierre Joxe, Pauline Kergomard, Pierre Loti, Louis Mermaz, Louis Mexandeau, Bernard Palissy, Elisée Reclus, Paul Ricoeur, Jean-Paul Sartre, Victor Schoelcher, Albert Schweitzer, Vincent Van Gogh … Ce sont les Protestants. Un troupeau indocile qui, depuis cinq cents ans cette année, s’oppose à tout. Aux fausses doctrines de la fin, à une lecture partielle et partiale de la Bible, aux compromissions de toutes sortes, aux régimes fascistes et communistes, aux catholiques, aux incroyants qu’ils cherchent à évangéliser, aux tolérants qu’ils brûlent volontiers, du moins en parole… Mais qui sont-ils exactement ?
En douze conférences, Florence Mothe, petite fille du Pasteur Fernand Faivre, auteur du Nouveau Testament Annoté, ouvrage disponible en dix-sept langues, se propose de raconter l’histoire du Protestantisme, de l’extérieur et de l’intérieur, de Luther aux sectes évangéliques, de la HSP aux artisans laborieux des Cévennes, du Désert à la diaspora.  Car les Protestants se sont mêlés de tout durant cinq siècles. Pour le plus grand bien de l’humanité.
                
    
Dimanche 7 janvier à 17 h : Qui sommes-nous ?
Dimanche 14 janvier à 17 h : Marguerite de Navarre, l’Heptaméron et la Cour de Nérac.
Dimanche 21 janvier à 17 h :  La Réforme, fille de l’imprimerie, ses causes économiques.  
Dimanche 28 janvier à 17h : Luther, Calvin, l’iconoclasme et les Protestants de la diaspora.
Dimanche 4 février à 17 h : L’Edit de Nantes, les académies protestantes, la famille de Rohan.
Dimanche 11 février à 17 h : Du siège de La Rochelle à la Révocation.
Dimanche 18 février à 17 h : Les dragonnades, les galères, le grand exil.
Dimanche 25 février à 17 h : Le Désert, le temps des prédicants, les Camisards, le Refuge.
Dimanche 4 mars à 17 h : L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, les Chartrons, la HSP.
Dimanche 11 mars à 17 h :  Pierre Bayle, Fontenelle, Rousseau, Protestantisme et Révolution.
Dimanche 18 mars à 17 h :  Les Protestants et la politique.
Dimanche 25 mars à 17 h : Le Protestant en mission, un peuple évangélique.
Dimanche 1° avril à 15 h : Grande Course aux œufs de Pâques dotée de nombreux prix.

Conférences suivies de la dégustation gourmande des vins du domaine
 Château de Mongenan 33640 Portets
Monument Historique privé ouvert à la visite. Jardins Remarquables,Potager de France, Roseraie de France SNHF
    
Best of Wine Tourism 2008
Tel : 05 56 67 18 11    
www.chateaudemongenan.com
chateau.mongenan@free.fr
    
Sur rendez-vous la semaine hors saison, de 14 h à 18 h, tous les jours.
Sans rendez-vous les samedis et dimanches toute l’année de 14 h à 18 h et de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h tous les jours de juillet à septembre
 
Visite des Jardins Remarquables, du musée, du  Temple maçonnique, du vignoble et dégustation des vins du domaine


                         

Il semble que vous soyez déjà abonné Cliquez ici pour mettre à jour vos préférences

Découvrez la newsletter patrimoine des Graves Montesquieu

*Pas de spam au SIGM


Recherche sur le site