* La Brède

La Brède (I.N.S.E.E. n° 213)

Cette commune possède des vestiges de chaque époque. Des objets sont d’ailleurs visibles au musée d’Aquitaine : - haches de l’Age du Bronze ; - chapiteaux médiévaux. Elle est surtout célèbre pour son château, où est né Charles-Louis de Secondat, connu sous le nom de Montesquieu. Il n’est cependant pas fait mention de découvertes préhistoriques sur cette commune.

1- La Base Patriarche Aquitaine indique, au lieu-dit du « Ruisseau du Brousteyrot », la découverte, par prospection, de divers éléments d’occupation. Ces éléments appartiennent à des périodes différentes : - Mésolithique ; - Néolithique ; - Age du Bronze : industrie lithique et quelques tessons de céramique au musée d’Aquitaine

2- Au lieu-dit « chemin de la Girotte » (Carte I.G.N. La Brède 1537 Ouest), J. Labrosse a trouvé une hache polie en silex datant du Néolithique. Le musée d’Aquitaine expose de nombreux objets de cette commune, dont certains datent de cette même période. Le plus intéressant est l’ensemble de haches et une lance datant de l’Age du Bronze (inv. : 60.59.1 à 5).

3- Le site le plus intéressant pour la période protohistorique est un ensemble de tumuli au lieu-dit « Perbos » (Carte I.G.N. LaBrède 1537 Est ; Cadastre 1990, Section F, Parcelle 890) (Lenoir, 1993 ; Carte Archéologique de la Gaule, 1994 ; Devignes). Ce site était constitué d’un grand tertre central cerné de huit petits tumuli. Aujourd’hui un seul tumulus subsiste. Cet ensemble devait constituer une nécropole, certains chercheurs y ayant signalés des urnes ou encore des silex et haches polies. Cette nécropole fut fouillée à plusieurs reprises. Dans le sixième tumulus, fut d’ailleurs découverte une masse charbonneuse et les fragments d’une urne du premier Age du Fer.

4- Un autre tertre protohistorique est également signalé sur la commune, au collège de la Sauque (Carte I.G.N. La Brède 1537 Est ; Cadastre 1990, Section D, Parcelle 25).

5- Le musée d’Aquitaine expose également des chapiteaux historiés romans venus de l’église Saint-Jean d’Etampes. Cette église fut érigée au XIème et XIIe siècle. Un incendie, puis un écroulement la détruiront. Elle sera restaurée aux XIXe et XXe siècles. Les œuvres des

6- L’édifice le plus célèbre reste le château de Montesquieu, construit au XIIIe siècle, agrandi et restauré par la suite.

 

Découvrez la newsletter patrimoine des Graves Montesquieu

*Nous ne vous spammerons jamais !

Il semble que vous soyez déjà abonné Cliquez ici pour mettre à jour vos préférences

Recherche sur le site