Calendrier

Le fameux rapport 2005 et les confidences d'Alfred Adler, conférence à Mongenan
Clics : 51

Château de Mongenan à Portets
                            Animations de printemps été  2020

L'étrange affaire du Rapport 2005

  Pourquoi, mais pourquoi donc, les chefs d'état ne tiennent-ils jamais aucun compte des prédictions qu'on leur propose, des avis qu'on leur notifie, des rapports qu'on leur fait parvenir, des informations qu'on leur donne? Cet autisme n'a jamais porté chance, ni à Jules César, ni à Henri IV, ni à Louis XVI, ni à nous plus récemment. En 2005, la CIA qui a pour tant pignon sur rue aux Etats Unis avait réuni un collège d'experts triés sur le volet qui avait rédigé à l'attention de Barack Obama un rapport très détaillé sur les risques de pandémie mondiale. Ce rapport faisait allusion à la tentation qui a saisi presque tous les états depuis la chute de l'empire soviétique de remplacer les armements atomiques devenus inutilisables   puisque destinés à combattre ce seul ennemi par des armes bien moins chères et beaucoup plus maniables, mais de destruction tout aussi massives: les
armes bactériologiques. La rapport faisait allusion aux travaux d'un cardiologue sud-africain, Docteur Mengele aux petits-pieds, qui, au temps de l'apartheid avait déjà mis au point une drogue destinée à rendre stériles uniquement les femmes noires. Après cette réussite exceptionnelle, le Docteur Folamour en question s'était lancé dans d'autres recherches tout  aussi passionnantes et avait commencé à inventer de nouveaux virus. Loin de s'émouvoir de ces travaux bizarres, les services spéciaux de toutes les
grandes puissances se l'étaient arraché. La justice sud-Africaine avait été   avertie de ces recherches, elle avait ouvert une vague enquête qui s'était  terminée par un non-lieu pudique et le Mengele nouveau style avait tranquillement poursuivi ses travaux à la satisfaction générale.
Et voilà qu'en 2005, il travaillait précisément sur les coronavirus. Les émules d'OSS 117 avaient donc alerté Obama en représentant le danger de ces recherches au cours desquelles une erreur de manipulation pouvait toujours   se produire. Obama n'en avait pas cru un mot et avait classé le rapport dans sa corbeille à papiers.
La DGSE avait fait de même avec  Jacques Chirac, puis avec Nicolas Sarkozy, en rencontrant le même scepticisme. Le plus fort de l'histoire est que le politologue Alexandre Adler avait eu vent de ces mises en garde. Il s'était procuré le rapport de la CIA et l'avait publié dans un ouvrage  paru aux   Editions Robert Laffont. Et croyez-vous que le bon peuple s'en était ému ? Pas du tout. La réalité a bien du mal à être toujours plus belle que la fiction.
Le dimanche 21 juin à 17 h, Florence Mothe racontera au château de Mongenan à Portets l'ébouriffante histoire du Rapport 2005, ses tenants, ses aboutissants, les tractations qui l'ont entouré, le mépris général dans lequel il a été tenu. Plus fort que l'histoire des masques et de la chloroquine, le Rapport 2005 mérite d'être connu... Ce qui n'empêchera pas nos dirigeants, dans quelques mois, de négliger d'autres informations puisées aux meilleures sources et tout aussi préoccupantes.


Renseignements: château de Mongenan 05 56 67 18 11, visite commentée tous les jours de 14 h à 18 h, conférences du cycle "La dictature pluraliste"
tous les dimanches à 17 h jusqu'au 13 septembre suivies de la dégustation gourmande des vins du domaine.

La crise du coronavirus ayant interrompu le programme des conférences proposées au château de Mongenan, celles-ci reprennent à partir du 17 mai à 17 h selon le calendrier suivant :

Dimanche 17 mai à 17 h : Ecologie et pays en voie de développement
Dimanche 24 mai à 17 h : De la glasnost aux brumes de Pékin
Dimanche 31 mai à 17 h : La parole est d’argent, l’écologie est d’or
Dimanche 7 juin à 17 h : Après la pluie vient le beau temps.

              La série « Des goûts et des couleurs » est renvoyée à l’automne 2020

   La dictature pluraliste
 
La période que nous venons de vivre nous a fait découvrir un mode de gouvernement qui s’apparente à ce que le professeur franco-américain de sciences politiques Stanley Hoffmann a pu appeler « la dictature pluraliste ». Cette formule, appliquée au régime de Vichy, et bien que comparaison ne soit pas raison, s’apparente par bien des modes a ce qui nous a été imposé. Une réflexion mérite donc d’être mise en œuvre afin de déterminer l’impact que le coronavirus et ses conséquences a pu avoir sur notre forme de démocratie.

Dimanche 14 juin à 17 h : Michel Foucault et le philosophe masqué
Dimanche 21 juin à 17 h : Le fameux rapport 2005 et les confidences d’Alfred Adler
Dimanche 28 juin à 17 h : Retour sur le meilleur des mondes
Dimanche 5 juillet à 17 h : Gouverner par la peur, le globaltotalitarisme de Paul Virilio
Dimanche 12 juillet à 17 h : Qu’est ce que la démocratie selon Raymond Aron ?
Dimanche 19 juillet à 17 h : Qu’est ce que la dictature selon Anna Arendt ?
Dimanche 26 juillet à 17 h :  De l’Etat français et de la synarchie
Dimanche 2 août à 17 h : Guerre froide et nouvel ordre mondial selon H. Carrère d’Encausse
Dimanche 9 août à 17 h : Minorités et radicalités
Dimanche 16 oût à 17 h :  Les excès de la raison ou la dictature de la transparence
Dimanche 23 août à 17 h : Les moyens de la dictature pluraliste, liberté, loi, justice, médias.
Dimanche 30 août à 17 h : Dix stratégies de la manipulation selon Noam Chomsky
Dimanche 6 septembre à 17 h : Personne fictive, cible précise ou la métaphore de Tartuffe
Dimanche 13 septembre à 17 h : Macron ou Machiavel, le macronisme existe-t-il ?

Vendredi 19, samedi 20 et dimanche 21 septembre :(sous réserve) Journées du Patrimoine
            Distribution gratuite de graines et de boutures de rosiers anciens.
 
        Conférences suivies de la dégustation gourmande des vins du domaine
 Château de Mongenan 33640 Portets
Monument Historique privé ouvert à la visite. Jardins Remarquables,
                     Potager de France, Roseraie de France SNHF
    Best of Wine Tourism 2008
                Tel : 05 56 67 18 11    
www.chateaudemongenan.com                                                                          chateau.mongenan@free.fr
  Sur rendez-vous la semaine hors saison, de 14 h à 18 h, tous les jours, toute l’année de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h en été. Entrée 10 euros gratuit pour moins de 12 ans.  

X

Get our newsletter!

Il semble que vous soyez déjà abonné Cliquez ici pour mettre à jour vos préférences

*Pas de spam au SIGM


Recherche sur le site