Calendrier

Les Protestants et la politique, conférence à Mongenan
Clics : 83

Château de Mongenan à Portets

         Animations d’hiver 2018

Douze conférences de Florence Mothe dimanche à 17h

   TITRE : Il y a cinq cents ans que nous protestons…

Jean-Jacques Rousseau reviendra une nouvelle fois au château de Mongenan à Portets, le dimanche 11 mars prochain à 17 h. Cette fois-ci, ce ne sera pas pour jardiner, ni pour composer un nouvel herbier, ni pour cueillir des pervenches, mais pour s'interroger sur l'apport de ce philosophe à la religion protestante et à la Révolution française.

Au moment où l'on commémore le cinquième centenaire de la Réforme, il est nécessaire de comprendre pourquoi les Protestants ont été majoritaires parmi les Hommes de la Liberté – trente-six députés protestants à la Convention- qui ont été  les instigateurs de la Révolution Française. Marat, Rabaud Saint-Etienne, Barnave , Nairac, Laffont de Ladebat, Julien de Toulouse, Servière notamment  étaient réformés. Ils ont lutté pour faire admettre "les immortels principes de 89", tels qu'énoncés dans la Déclaration des Droits de l'Homme. Tous se revendiquaient de l'auteur du Contrat Social.

L'irruption des Protestants dans les prémices de  la Révolution avait commencé sous Louis XV, autour des évènements qui entourérent à Toulouse l'Affaire Calas. Ce n'était pas Rousseau, mais Voltaire qui était monté en première ligne à la demande du Vénérable de la Loge des Neuf Sœurs. L'Europe entière, Catherine II en tête, se déchaîna. On rouait, on pendait, on décapitait pour cause de religion.

Devenu le plus gros scandale judiciaire de tous les temps, l'Affaire Calas, suivie de peu par celle du Chevalier de La Barre , devait remuer en profondeur les consciences du peuple. Comment en était-on arrivé là ?

Comment les Capitouls avaient-ils osé envoyer au supplice un Protestants en comptabilisant comme autant de preuves de son crime des ragots et des racontars qui ne tenaient pas debout? Pourquoi le peuple, horrifié par tant d’injustice, canonisa-t-il en pensée presque immédiatement Calas qui ne le méritait peut-être pas ? Cette extraordinaire histoire sera racontée dimanche à Mongenan par Florence  Mothe qui montrera aussi les apports de Jean-Jacques Rousseau et les espoirs que la Révolution avait fait naître chez ses inspirateurs réformés et les déceptions qu'elle a suscitée sous la Terreur.

Quand le croix huguenote, bijou distinctif de la gent réformée, fut inventée, le joaillier qui la conçut prit garde à relier les quatre parties de la croix de Malte qui la composent de quatre fleurs de lis. Preuve que les Protestants, même aux pires périodes de prohibition, ne se sont jamais élevés contre le pouvoir en tant que tel.
Et pourtant... Les Protestants votent traditionnellement à gauche. Ils sont été surreprésentés dans les gouvernements socialistes avec Georgina Dufoix, Catherine Trautmann, Michel Rocard, Louis Mexandeau, Gaston Defferre, Lionel Jospin. Ils sont responsables, au XIX° siècle de l'établissement de l'enseignement obligatoire et laïc avec Jules Ferry. Ils ont milité pour l'avortement, et aujourd'hui pour l'euthanasie. Leurs idées sur la société recoupent très souvent celles des Loges Maçonniques auxquelles ils appartiennent parfois.
Qui sont donc les Protestants en politique ? Florence Mothe dans l'avant dernière conférence qu'elle donnera le 11 mars prochain à 17 h au château de Mongenan à Portets tracera le portrait de ces hommes et de ces femmes qui, avec Rabaut Saint-Etienne ont fait la République et qui la défendent, mordicus, depuis deux siècles. Intransigeance, rigueur, planification, obligation ardente de moraliser la société et de la ... réformer en profondeur. .. Qu'est-ce qui fait courir les protestants aux urnes ? Réponse, ce dimanche, qui n'est pas d'élection.


Renseignements château de Mongenan: 05 56 67 18 11 Visite à partir de 14 h, conférence à 17 h suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine, entrée 10 €


ATTENTION. Une erreur s'est glissée dans notre calendrier. Les deux dernières conférences 'Les protestants et la politique" et "Le protestant en mission, un peuple évangélique" auront lieu respectivement les 11 et 18 mars. Le 25 mars, Florence Mothe reprendra la conférence: "Les Chartrons et la HSP" que de nombreux auditeurs ont ratée en raison de cette erreur de calendrier. Qu'ils veuillent bien et nos amis journalistes également, accepter nos excuses.

Ils sont un peu moins de six cents mille pratiquants en France, à peine 2% de la population. Pourtant, ils ont été surreprésentés dans les équipes ministérielles des années Mitterrand. On leur impute une éthique qui aurait inventé l’esprit du capitalisme .Ils tiennent une part importante de l’économie et ont fait naître des raisons sociales prestigieuses : Japy, Peugeot, Oberkampf, de Dietrich, Havilland, Hermès. Ils ont inventé le crédit aux entreprises avec les Hottinguer, Vernes, Pagézy, Schlumberger. Ils ont parcouru les mers avec les navires Delmas-Vieljeux. Ils connaissent les vins et les cognacs mieux que personne avec les Eschenauer, les Cruse, les Kressmann, les Lawton, les Courvoisier. Ils ont évangélisé le vaste monde. Ils s’appellent Agrippa d’Aubigné, Alain Bombard, Georges Clémenceau, Gaston Defferre, Jacques Ellul, André Gide, Lionel Jospin, Pierre Joxe, Pauline Kergomard, Pierre Loti, Louis Mermaz, Louis Mexandeau, Bernard Palissy, Elisée Reclus, Paul Ricoeur, Jean-Paul Sartre, Victor Schoelcher, Albert Schweitzer, Vincent Van Gogh … Ce sont les Protestants. Un troupeau indocile qui, depuis cinq cents ans cette année, s’oppose à tout. Aux fausses doctrines de la fin, à une lecture partielle et partiale de la Bible, aux compromissions de toutes sortes, aux régimes fascistes et communistes, aux catholiques, aux incroyants qu’ils cherchent à évangéliser, aux tolérants qu’ils brûlent volontiers, du moins en parole… Mais qui sont-ils exactement ?

En douze conférences, Florence Mothe, petite fille du Pasteur Fernand Faivre, auteur du Nouveau Testament Annoté, ouvrage disponible en dix-sept langues, se propose de raconter l’histoire du Protestantisme, de l’extérieur et de l’intérieur, de Luther aux sectes évangéliques, de la HSP aux artisans laborieux des Cévennes, du Désert à la diaspora. Car les Protestants se sont mêlés de tout durant cinq siècles. Pour le plus grand bien de l’humanité.

              

              

Dimanche 7 janvier à 17 h : Qui sommes-nous ?

Dimanche 14 janvier à 17 h : Marguerite de Navarre, l’Heptaméron et la Cour de Nérac.

Dimanche 21 janvier à 17 h : La Réforme, fille de l’imprimerie, ses causes économiques.

Dimanche 28 janvier à 17h : Luther, Calvin, l’iconoclasme et les Protestants de la diaspora.

Dimanche 4 février à 17 h : L’Edit de Nantes, les académies protestantes, la famille de Rohan.

Dimanche 11 février à 17 h : Du siège de La Rochelle à la Révocation.

Dimanche 18 février à 17 h : Les dragonnades, les galères, le grand exil.

Dimanche 25 février à 17 h : Le Désert, le temps des prédicants, les Camisards, le Refuge.

Dimanche 4 mars à 17 h : L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, les Chartrons, la HSP.

Dimanche 11 mars à 17 h : Pierre Bayle, Fontenelle, Rousseau, Protestantisme et Révolution.

Dimanche 18 mars à 17 h : Les Protestants et la politique.

Dimanche 25 mars à 17 h : Le Protestant en mission, un peuple évangélique.

Dimanche 1° avril à 15 h : Grande Course aux œufs de Pâques dotée de nombreux prix.

Conférences suivies de la dégustation gourmande des vins du domaine

Château de Mongenan 33640 Portets

Monument Historique privé ouvert à la visite. Jardins Remarquables,Potager de France, Roseraie de France SNHF

  

Best of Wine Tourism 2008

Tel : 05 56 67 18 11  

www.chateaudemongenan.com

chateau.mongenan@free.fr

  

Sur rendez-vous la semaine hors saison, de 14 h à 18 h, tous les jours.

Sans rendez-vous les samedis et dimanches toute l’année de 14 h à 18 h et de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h tous les jours de juillet à septembre

Visite des Jardins Remarquables, du musée, du Temple maçonnique, du vignoble et dégustation des vins du domaine

                          

Il semble que vous soyez déjà abonné Cliquez ici pour mettre à jour vos préférences

Découvrez la newsletter patrimoine des Graves Montesquieu

*Pas de spam au SIGM


Recherche sur le site