Calendrier

Luther, Calvin, l'iconoclasme et les Protestants de la diaspora, conférence à Mongenan
Clics : 101

Château de Mongenan à Portets
          Animations d’hiver 2018

Douze conférences de Florence Mothe dimanche à 17h  

Etes-vous luthérien ou calviniste? C'est une question que les catholiques ont l'habitude de poser  aux protestants bordelais, réputés pour être originaires de contrées lointaines et pratiquant des rites improbables qui associeraient des croyances diverses si ce n'est opposées.

En réalité, dans l'immense révolution intellectuelle qu'a représenté la Reforme , le Luthérianisme fait figure de devancier. C'est Luther, le premier qui, avec vigueur, s'est attaqué aux errements de l'Eglise à son époque en la baptisant "la grande impudique". Calvin, de vingt ans son cadet, ne bascula dans le camp réformé qu'en 1533. Le premier était moine, le second un intellectuel féru de langues anciennes, que les approximations des traductions catholiques du temps faisaient sauter au plafond.

Ils furent, à vrai dire, aussi intransigeants l'un que l'autre car le goût n'était point à l'œcuménisme, mais à la remise vigoureuse du chrétien dans le droit chemin.

Si les circonstances politiques et économiques furent également déterminantes dans l'évènement de la Réforme, il ne faut pas nier l'apport théologiques des penseurs de Bâle et d'Augsbourg. Une recherche permanente de la vérité est au cœur de la pensée protestante et elle éclate, quels que soient les moyens violents utilisés par Luther et Calvin pour y parvenir.

Florence Mothe, dans la conférence qu'elle donnera le dimanche 28 janvier à 17 h au château de Mongenan à Portets ressuscitera ces deux grandes figures, pas si terribles ni si austères que leurs portraits le laisserait croire. Luther laissa d'intéressants et gouleyants propos de table, et, compositeur de musique à ses heures, il ne dédaignait pas, comme son successeur Jean-Sébastien Bach, de chanter "note contre note l'amour de Dieu et des êtres..."

Renseignements: Château de Mongenan: 05 56 67 18 11 Entrée 10 €, visite à partir de 14 h, conférence suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine

   Il y a cinq cents ans que nous protestons….


Ils sont un peu moins de six cents mille pratiquants en France, à peine 2% de la population. Pourtant, ils ont été surreprésentés dans les équipes ministérielles des années Mitterrand. On leur impute une éthique qui aurait inventé l’esprit du capitalisme .Ils tiennent une part importante de l’économie et ont fait naître des raisons sociales prestigieuses : Japy, Peugeot, Oberkampf, de Dietrich, Havilland, Hermès. Ils ont inventé le crédit aux entreprises avec les Hottinguer, Vernes, Pagézy, Schlumberger. Ils ont parcouru les mers avec les navires Delmas-Vieljeux. Ils connaissent les vins et les cognacs mieux que personne avec les Eschenauer, les Cruse, les Kressmann, les Lawton, les Courvoisier. Ils ont évangélisé le vaste monde. Ils s’appellent Agrippa d’Aubigné, Alain Bombard, Georges Clémenceau, Gaston Defferre, Jacques Ellul, André Gide, Lionel Jospin, Pierre Joxe, Pauline Kergomard, Pierre Loti, Louis Mermaz, Louis Mexandeau, Bernard Palissy, Elisée Reclus, Paul Ricoeur, Jean-Paul Sartre, Victor Schoelcher, Albert Schweitzer, Vincent Van Gogh … Ce sont les Protestants. Un troupeau indocile qui, depuis cinq cents ans cette année, s’oppose à tout. Aux fausses doctrines de la fin, à une lecture partielle et partiale de la Bible, aux compromissions de toutes sortes, aux régimes fascistes et communistes, aux catholiques, aux incroyants qu’ils cherchent à évangéliser, aux tolérants qu’ils brûlent volontiers, du moins en parole… Mais qui sont-ils exactement ?
En douze conférences, Florence Mothe, petite fille du Pasteur Fernand Faivre, auteur du Nouveau Testament Annoté, ouvrage disponible en dix-sept langues, se propose de raconter l’histoire du Protestantisme, de l’extérieur et de l’intérieur, de Luther aux sectes évangéliques, de la HSP aux artisans laborieux des Cévennes, du Désert à la diaspora.  Car les Protestants se sont mêlés de tout durant cinq siècles. Pour le plus grand bien de l’humanité.
                
    
Dimanche 7 janvier à 17 h : Qui sommes-nous ?
Dimanche 14 janvier à 17 h : Marguerite de Navarre, l’Heptaméron et la Cour de Nérac.
Dimanche 21 janvier à 17 h :  La Réforme, fille de l’imprimerie, ses causes économiques.  
Dimanche 28 janvier à 17h : Luther, Calvin, l’iconoclasme et les Protestants de la diaspora.
Dimanche 4 février à 17 h : L’Edit de Nantes, les académies protestantes, la famille de Rohan.
Dimanche 11 février à 17 h : Du siège de La Rochelle à la Révocation.
Dimanche 18 février à 17 h : Les dragonnades, les galères, le grand exil.
Dimanche 25 février à 17 h : Le Désert, le temps des prédicants, les Camisards, le Refuge.
Dimanche 4 mars à 17 h : L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, les Chartrons, la HSP.
Dimanche 11 mars à 17 h :  Pierre Bayle, Fontenelle, Rousseau, Protestantisme et Révolution.
Dimanche 18 mars à 17 h :  Les Protestants et la politique.
Dimanche 25 mars à 17 h : Le Protestant en mission, un peuple évangélique.
Dimanche 1° avril à 15 h : Grande Course aux œufs de Pâques dotée de nombreux prix.

Conférences suivies de la dégustation gourmande des vins du domaine
 Château de Mongenan 33640 Portets
Monument Historique privé ouvert à la visite. Jardins Remarquables,Potager de France, Roseraie de France SNHF
    
Best of Wine Tourism 2008
Tel : 05 56 67 18 11    
www.chateaudemongenan.com
chateau.mongenan@free.fr
    
Sur rendez-vous la semaine hors saison, de 14 h à 18 h, tous les jours.
Sans rendez-vous les samedis et dimanches toute l’année de 14 h à 18 h et de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h tous les jours de juillet à septembre
 
Visite des Jardins Remarquables, du musée, du  Temple maçonnique, du vignoble et dégustation des vins du domaine


                         

Il semble que vous soyez déjà abonné Cliquez ici pour mettre à jour vos préférences

Découvrez la newsletter patrimoine des Graves Montesquieu

*Pas de spam au SIGM


Recherche sur le site