Calendrier

"Ma volonté? Marquer l'Histoire" conférence à Mongenan
Clics : 70

Capture animations automne 2017

 

 

 

 

 

 

 

La tentation de l'Histoire

  Jean-Luc Mélenchon perd peut-être des électeurs, mais gagne des lecteurs. Il a vendu plus de 100 000 exemplaires de "Qu'ils s'en aillent tous!". Ce score, plus qu'enviable, le place dans le top ten des hommes politiques ayant décidé de passer à la postérité.
Parmi les hommes politiques, certains ont la tentation de l'Histoire, et d'autres celles de Venise. Le problème est que tous n'ont pas le même talent. Si le Général de Gaulle et François Mitterrand auraient parfaitement pu faire œuvre littéraire, d'autres, tels Valéry Giscard d'Estaing semblent avoir usurpé leur place à l'Académie Française. Mais quelle mouche les pique donc de vouloir s'imposer par le texte, même si, le plus souvent - mais hélas pas toujours- ces textes sont rédigés par un nègre ?
C'est que les hommes politiques veulent marquer l'Histoire. Or, pour marquer l'Histoire, il faut, soit être un homme exceptionnel, soit être placé à un moment exceptionnel. Clémenceau, Jaurès, Jean Moulin, Léon Blum, de Gaulle ont été choisis par l'Histoire. Leur carrière doit tout à leur courage et aux circonstances qui leur ont permis de l'exprimer. D'autres se sont contentés de gérer la crise. En période de vaches maigres ou en périodes de vaches grasses, mais cela ne fait pas un destin.
Or, parmi tous les phantasmes qui habitent les hommes politiques, la volonté de marquer l'époque, soit par des décisions inattendues, soit par des lois novatrices, soit par de grandes constructions, est incontestablement un des plus forts. Sont-ils fous, accédant à la magistrature suprême, sont-ils devenus Dieu ou Jupiter tonnant ?
Pour l'avant dernière conférence qu'elle consacrera à l'Etat-spectacle, le dimanche 10 décembre à 17 h au château de Mongenan, Florence Mothe parlera de ces hommes politiques tentés par l'immortalité. Une immortalité toute relative que douche parfois leurs performances en librairie car Cécile Duflot n'a vendu que 1528 exemplaires,  Chantal Jouanno 303 ouvrages et Jean-Christophe Cambadélis 559 livres, de quoi avoir un bleu à l'âme certainement plus douloureux que de prendre une retraite anticipée ou de vendre pour cause de disparition programmée du P.S. l'hôtel particulier de la rue de Solférino.

Renseignements: Château de Mongenan: 05 56 67 18 11. Visite à partir de 14 h. Conférence suivie à 17 h de la dégustation gourmande des vins du domaine. Entrée 10 €

 

Découvrez la newsletter patrimoine des Graves Montesquieu

*Nous ne vous spammerons jamais !

Il semble que vous soyez déjà abonné Cliquez ici pour mettre à jour vos préférences

Recherche sur le site