Calendrier

Le cercle des militants disparus , à Mongenan
Clics : 58

Capture animations automne 2017

 

 

 

 

 

 

 

Cherche militants, désespérément...

  Ils ont été maréchalistes, inconditionnels, godillots. Ils ont risqué leur
vie quand ils étaient francs-tireurs ou partisans. Ils se feraient parfois
brûler pour une idée ou pour un candidat. Ils se sont dévoués, ruinés,
passionnés pour un parti politique. Ce sont les militants, une race en voie
de disparition.
Inventés en Angleterre après la Glorieuse Révolution, installés à Paris avec
le Club des Jacobins , les militants, au cours des âges, ont porté la
carmagnole et le bonnet phrygien, dix-sept boutons à leur habit, un œillet
blanc ou des violettes à la boutonnière. Ils ont collé des affiches, tiré
des tracts, écrit des slogans sur les murs. Ils ont passionnément espéré la
victoire du candidat qu'ils soutenaient, ils ont pleuré de désespoir quand
il a perdu et fait la fête lors de sa victoire. Ils sont crédules, sincères,
authentiques. Ils sont probablement les grands cocus de tous les régimes, se
croyant incontournables durant les campagnes et s'observant toujours trahis
au soir des scrutins.

Comme celui des poètes, le cercle des militants a disparu de notre univers
politique. C'est à peine si on en trouve suffisamment pour surveiller le
dépouillement ou tenir les bureaux de vote.
Pourquoi ce désamour ? Les sondages permanents remplaceront ils un jour le
débat des idées, les réunions Tupperware et les meetings à petits phrases et
grandes envolées ?

Le dimanche 5 novembre à 17 h au château de Mongenan à Portets, Florence
Mothe partira à la recherche de cette race en voie d'extinction: le
militant. Frontiste ou marcheur, radical ou socialiste, gauchiste ou
catholique ultra, le militantisme vit-il ses dernières heures ? De quelle
maladie est-il atteint ? Quand va-t-il en mourir ? La propagande l'a-t-elle
tuée peu à peu comme le croyait Jacques Ellul ? Ce sont toutes ces questions
qui seront débattues avec la comparaison des militants d'aujourd'hui avec
les militants de l'extrême inspirés des mouvements de 68, la Bande à Baader,
la Fraction Armée Rouge et autres souvenirs de ces années de plomb où les
militants n'hésitaient pas à jouer de la mitraillette pour établir cette
société idéale qu'ils appelaient de leurs vœux.

Renseignements: Château de Mongenan: 05 56 67 18 11. Visite à partir de 14
h, conférence suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine.

www.chateaudemongenan.com
chateau.mongenan@free.fr

Découvrez la newsletter patrimoine des Graves Montesquieu

*Nous ne vous spammerons jamais !

Il semble que vous soyez déjà abonné Cliquez ici pour mettre à jour vos préférences

Recherche sur le site