L’histoire de l’école, de Napoléon à 1950,au Musée des Techniques du 12 octobre à fin novembre

Aecole plumierAVIS de recherche au Musée des Techniques . « L’école de Napoléon à 1950 » sera le thème de la prochaine exposition,  richement documentée, qui sera proposée au Musée des Techniques à Beautiran, à partir du 12 octobre.
A cette occasion, les visiteurs pourront retrouver les photos des écoles.
Quelques livres, cahiers et anciennes photos de classes permettront de reconnaître « les anciens » élèves et maîtres.
 Nous remercions tous ceux qui accepteront de prêter, le temps de l’exposition, leurs précieux  souvenirs de la « petite école » : encriers de porcelaine, plumiers, ardoises, bons points, tabliers d’écolier, bureaux, cahiers de poésies, etc…Tous ces souvenirs seront les bienvenus.


Pour cela, il suffit de téléphoner au Musée au 05 57 97 75 11 ou d’adresser un message à mfmicouleau@gmail.com ou bien encore, de se rendre au Musée, avec vos trésors, avant le 12 octobre, aux heures d’ouverture, les mercredi, samedi et dimanche de 15h à 18h.
A partir du 12 octobre prochain, le Musée des Techniques à Beautiran accueille cette exposition réalisée par le Conseil des Sages de Saint-Selve.
Richement documentée, l’exposition retracera l’évolution de l’Enseignement pendant toute cette longue période.
Mais, « qui a eu cette idée folle d’inventer l’école » ?  Ce « sacré Charlemagne » ? Et bien non ; car déjà depuis l’invention de l’écriture vers le 4eme millénaire avant Jésus-Christ, une forme d’enseignement était dispensée pour communiquer les connaissances acquises.
En fait, Charlemagne  a « réinventé » l’école en structurant l’éducation.
 Jusqu’à la révolution Française, ce sont les religieux qui enseignent l’écriture et les rudiments du calcul. Sous le règne de Louis XIII, Richelieu avait souhaité que l’Etat intervienne dans l’apprentissage des connaissances. Au  XVIIIe siècle, l’école fait débat autour de la possibilité de donner une éducation à tous les enfants. De réformes en réformes, l’Etat devient responsable de l’éducation primaire. Les écoles communales apparaissent, directement gérées par les communes ; d’où leur dénomination.
                       

 

X

Get our newsletter!

Il semble que vous soyez déjà abonné Cliquez ici pour mettre à jour vos préférences

*Pas de spam au SIGM


Recherche sur le site