Sensibilisation à la sauvegarde du patrimoine non protégé au titre des Monuments Historiques : travail à ferrer les boeufs, petit pont de bois, aménagement hydraulique, lavoirs, petits immeubles, fours à pain, moulins ...

il s'agit de sensibiliser le public au patrimoine de proximité non protégé, pour que des mesures de sauvegarde puissent être envisagées ( avec en particulier la Fondation du Patrimoine).

*Journée Nationale de Patrimoine de Pays en 2007 et 2009

* travail à ferrer les boeufs à Saint-Morillon

* le petit pont de bois de Piron à Saint-Morillon

* des aménagements hydrauliques anciens à l'abandon (Saint-Morillon)

* de petits immeubles dans chaque commune

* les lavoirs sont encore visibles dans nos communes

* des fours à pain sont encore en état de marche

* un ancien moulin à vent encore debout

 

 

 

* le SIGM a participé en 2007 (et 2009 à Saint Médard d'Eyrans) à la

 

Chaque année au mois de juin, la Journée du Patrimoine de Pays sensibilise le public à la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager (non-protégé au titre des Monuments historiques) en proposant près de 1500 animations partout en France. Elle est initiée au plan national par les Architectes du Patrimoine, la CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment), la FNASSEM (Fédération Nationale des Associations de Sauvegarde des Sites et Ensembles Monumentaux), la FNOTSI (Fédération Nationale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative), les Maisons Paysannes de France, Notre Village et bénéficie du soutien du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche et du Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable. La Journée des Moulins, initiée par la FFAM (Fédération Française des Amis des Moulins), est associée à l’événement. « Rues et Chemins » a été le thème de l'édition 2007 de la Journée du Patrimoine de Pays, l’occasion de retrouver leur histoire et de découvrir les éléments bâtis et paysagers qui jalonnent les rues de nos villes (bâtiments, façades, portes, enseignes, octrois…) et les chemins de nos campagnes (moulins, fontaines, puits, croix, chapelles, obélisques, refuges, auberges, haies, murs en pierres sèches…).

Renseignements : Anne Le Clésiau - Tél. 01 41 18 50 70 - Courriel : jpp@associations-patrimoine.org - Site : www.journeedupatrimoinedepays.com

 

* travail à ferrer les boeufs à Saint - Morillon ci-dessous fers à boeufs, et chasse mouches

fer à boeuf chasse mouches fers à boeuf

 

meule affutage travail à ferrer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'est plus ouvert à la visite .

Simone Zopké est décédée le 22 juillet 2011. Avec elle, c'est une page bien émouvante de l'histoire du patrimoine qui se tourne. Elle était la fille du maréchal ferrant, Robert Pascuaud, l'homme aux citrouilles représenté sur le grand tableau de la salle des mariages, et la sœur d'un des enfants de chœur de l'autre grand tableau visible en l'église.

"Retour des champs, soir triste", et " La Procession " sont des œuvres de Pierre Gaston Rigaud, peintre post impressionniste né à Saint-Morillon, parent des Pascuaud.
Avec son mari Werner, bénévole comme elle, Simone a été pionnière dans la fondation de l'association de Bayen qui a fêté ses 40 ans d'existence en 2012. Cette association (siège social à Saint-Médard-d'Eyrans) accueille des jeunes de tous horizons qui se ressourcent en découvrant ensemble le magnifique cadre des Hautes Pyrénées pendant les vacances scolaires (proche Luz-Saint-Sauveur).
Ce 25 juin 2011, lors de la fête du village, Simone, bien que fatiguée, a tenu a être présente chez elle, en contrebas du pont, pour accueillir les personnes qui se sont déplacées, parler encore avec passion du travail à ferrer les bœufs et évoquer ses souvenirs de petite fille lorsqu'elle aidait son père en chassant les mouches à l'aide d'une "queue de cheval".
Collectionnant les cartes postales, elle avait toujours une anecdote à raconter sur ceux et celles qui ont contribué à forger "l'âme du village".

 

* le petit pont de bois de Piron à Saint-Morillon

dessin d'enfant petit pont de bois

 

petit pont de bois petit pont de bois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* de petits immeubles dans chaque commune

 

prison à Cabanac prison à Cabanac WC public ancien

 

café usine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils nous parlent d 'un passé révolu et mériteraient d'être rénovés .

WC publics près de l'église de Saint Morillon, encore utilisés en 1920 ou bien petites prisons à Cabanac et Villagrains (désaffectées)..

et le café de l'usine CLUZANT DESMOLINS aujourd'hui fermée .

 

 

 

 

* des fours à pain sont encore en état de marche

des ouvrages précieusement conservés

Ci-contre, à Saucats, à Peyot, un four à pain communal rénové.

four à pain de Belon à Saint-Morillon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au château Belon, à Saint Morillon, (crémant réputé le " Marquis de Belon"), le plaisir de cuire son pain soi-même, à l'ancienne (groupes sur R V 05 56 20 30 35 , car il faut plusieurs heures pour amener le four à bonne température).

 

  

* des aménagements hydrauliques anciens à l'abandon (Saint- Morillon)

bassin à Courens

 

pour prévenir une catastrophe naturelle, ici inondation d'une route, et réaliser la collecte des eaux d'un petit bassin versant, les anciens (date antérieure au cadastre de 1848) avaient aménagé à Courrens un bassin naturel en pierres et moellons  (50 mètres par 7 mètres , et 1,20m de profondeur) pour rétention des eaux pluviales dans un contrebas , doublant le fossé, avec un système de portes à actionner suivant besoin (ouverture et fermeture manuelle) ; des poissons, des anguilles s'y ébattaient, plaisir des hérons ...

 

 

 

* un ancien moulin à vent encore debout

 

moulin à vent

Sur un coteau à La Brède, visible de la route, dans le domaine privé ;

Aux 5 chemins, le Moulin du Gars, sur la route de La Brède à Cabanac.

Sur le cadastre de 1848, il s'appellait déjà " Moulin Ruiné" !

 

 


Recherche sur le site