Contact

48 Rue Vital-Carles
tous les jours 14h-18h sauf lundi
05 56 10 19 90

Informations diverses

pour y aller

 

Extrait page 265 de l'ouvrage de Florence Mothe : " Lieux symboliques en Gironde , trois siècles de franc-maçonnerie à Bordeaux" éditions Dervy

C’est en 1967 que Jacques Chaban-Delmas eut l’idée de consacrer les locaux de l’ancienne caisse d’épargne un musée de la résistance et de la Déportation qu’il baptisa centre Jean- Moulin. La visite de cet espace est particulièrement émouvante car on y découvre avec quelques pauvres moyens s’élabora la résistance intérieure. Une presse des imprimeries Cadillon à Bourg sur Gironde, servit à des impressions clandestines. Le petit voilier «S’ils te mordent » permit les premières missions d’évasion.

L’œuvre du peintre Jean-Jacques Morvan relate, sous le titre Nuit et Brouillard inspiré du poète bordelais Jean Cayrol, les horreurs vues dans les camps de déportation. Les peintures de guerre de Boissonnet, les émaux de Raymond Mirande rappellent que l’esprit est bien difficile à tuer. Un centre de documentation est annexé au musée. C’est là que l’on rencontre les documents relatant les interrogatoires du fameux commissaire Poinsot et le traitement réservé par lui aux résistants, francs-maçons, juifs et autres métèques.

Au premier étage le bureau de Jean Moulin est entièrement reconstitué et permet de voir évoluer dans son atmosphère familiale ce fameux « sans tablier ».


Recherche sur le site