Ayguemorte, zones naturelles, château Margeon, château Lamothe

description du patrimoine rencontré, par SIGM

zones naturelles et l'Aprée

château Margeon

château Lamothe

 

Les sentiers du bocage par Martine TALABOT et François VERDIER
Sources: Piou Lacoste / Ph. Delpech / D. Galland / G. Lacoste-Lagrange


La « boucle d’Ayguemorte » (4,5 km environ) permet de prendre connaissance des caractéristiques principales des zones naturelles de la commune.

Du nord au sud, le marais, zone humide correspondant à l’ancien bras de la Garonne,
les quatre chemins (Pont de Budos), croisement des routes de l’Isle-Saint-Georges, La Prade et Beautiran,
la Plagne, dans le plein lit majeur de la Garonne à une altitude inférieure à 4m (environ 2m au dessous du niveau de l’eau lors de la crue de référence de 1930),

D’est en ouest, l’ancienne rive de Garonne,
le cimetière, autrefois en bordure du fleuve,
les Chambres : d’après les anciens, ce hameau était constitué par les demeures des familles d’ouvriers agricoles du château Lamotte. A l’origine, il y avait 7 chambres construites au XVIIème siècle. Il en reste une qui se trouve à l’angle du carrefour de l’Isle-Saint-Georges et d’Ayguemorte.
Du sud au nord, descente vers le Saucats,
l’ancienne maison noble de Métivier (aujourd’hui Chamarel),
le ruisseau du Saucats (ancien Saint-Jean-d’Etampes) qui marque la limite de commune avec Saint-Médard-d’Eyrans,
le Pont du Verderas qui permet un point de vue intéressant sur la digue bordant le ruisseau et les prairies bocagères caractéristiques de la zone humide.
AYGUEMORTE-LES-GRAVES: commune du canton de La Brède de 633 ha et plus de 1000 habitants (dernier recensement)
apre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un territoire binaire : en haut (au sud) les plis des alluvions de graves et de sables sur le socle stampien ; en bas (au nord) le lit majeur de la Garonne et le delta du Saucats et de l’Eyran. Entre les deux, sur les pentes, une ligne de sources alimente les rouilles qui drainent la Plagne, le Brassan, la Blancherie et Laprée. Ce côté binaire fait penser au partage qui curieusement est présent partout sur la commune : Lamothe (château) un pied dans chaque commune (Ayguemorte et Beautiran) ; La Prade, le château d’un côté et le moulin de l’autre (Ayguemorte et Saint-Médard d’Eyrans) ; Chamarel que l’on croirait unique et qui se partage tout en longueur, l’église enfin dont le curé fut logé longtemps à Beautiran… Est-ce l’histoire ? Sont-ce les lieux ou les inondations ? il n’y a pas de réponse véritable mais des pistes : siège de la baronnie de Beautiran sous juridiction de l’Isle Saint-Georges, paroisse Saint-Clément de Coma qui devient succursale de Beautiran et s’appelle alors Saint-Clément-d’Ayguemorte ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

margeonLE CHÂTEAU MARGEON

Ancienne maison forte du XVIème siècle, bâtie en moellons : bâtiment rectangulaire, tour de guet accolée pour accéder aux étages par un escalier à vis, et meurtrières..
Au XIXème, surélévation d'un deuxième étage et création d'une terrasse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lamotheLE CHÂTEAU LAMOTHE
Elevé sur l'emplacement d’une villa gallo-romaine, c'est dans le parc de cette propriété que furent découverts au début du XIXème siècle les deux sarcophages en marbre de Paros exposés au musée du Louvre.
C'est dans ce château que naquit Sophie de La Rochetière, fondatrice, en 1814, des Sœurs de Marie-Thérèse, à Bordeaux.

la_motte

 

 

 

 

 

carte postale et dessin de Lucien ARLAUD 1 route de Bazas 33125 Hostens

0556 88 54 87


Recherche sur le site