Martillac : le Domaine de La Solitude par Soeur Lorette


Texte de Soeur LORETTE

http://www.saintefamille.fr/wordpress/wp-content/vue-sur-la-solitude-depuis-le-domaine.jpg

L’Ermitage

Le Monastère actuel

La chapelle Sainte Famille

L’Île de Notre Dame-de-Toutes-Grâces

Le Domaine viticole

 

 

puits

Au cœur du vignoble réputé des Pessac-Léognan, le Domaine de la Solitude, ancien rendez-vous de chasse de Montesquieu, est un lieu fortement empreint de l'esprit de partage. Ce havre de paix et de sérénité abrite deux communautés de la Sainte Famille de Bordeaux, l’une Contemplative et l’autre Apostolique. Elles font partie de la grande Famille fondée à Bordeaux, en 1820, par le père Pierre-Bienvenu Noailles (1793 - 1861) qui regroupe cinq vocations : apostoliques, contemplatives, séculières consacrées (associés avec prêtres et laïcs) répartis sur quatre continents. Le Père Noailles acheta ce domaine en 1831.
Il désirait que les sœurs puissent s’insérer dans le monde rural, aider les plus faibles et éduquer les enfants sur le plan scolaire et religieux, visiter les malades en valorisant le travail de la terre. C’est là que naquit en 1856 la branche des «sœurs agricoles» qui partageaient le travail des paysans et s’occupaient de l’orphelinat.

Longtemps centre de l’Administration générale de la Congrégation, La Solitude, plus tard, servit d’hôpital temporaire pour les blessés militaires durant la guerre de 1914-1918, à l’initiative du professeur Bergonié, qui pratiquait la rééducation des amputés par les travaux de la terre.

Aujourd’hui, à Martillac, 12 sœurs contemplatives et 8 sœurs apostoliques de nationalité différente poursuivent l’œuvre du fondateur. Elles accueillent pour des retraites ou des sessions des personnes religieuses ou laïques, seules ou en groupe.

La Congrégation de la Sainte Famille a confié en 1993 l'exploitation du vignoble à la famille Bernard, propriétaire du Domaine de Chevalier.

L’Ermitage

Le Fondateur occupa l’Ermitage pendant 12 ans lors de ses séjours à Martillac puis il y installa les Sœurs agricoles. Quelques années plus tard, deux modestes maisons furent construites, juste en face des chais.
Un chemin engravé longe une vaste parcelle de vignes et mène à une vaste cour autour de laquelle sont implantés des bâtiments agricoles. Les deux maisons rustiques, dites des Sœurs agricoles, sont encore là et sont utilisées par le domaine viticole.


Le Monastère actuel

On commença en 1879 la construction d’une vaste bâtisse destinée à recevoir des personnes désireuses de faire un séjour à la Solitude. En 1933 ce bâtiment a été rénové. De 1859, année de leur fondation, à 1861 les contemplatives résidaient à la Solitude qu’elles quittèrent pour un lieu aménagé pour elles au Couvent St Pierre de Talence. Elles reviendront à la Solitude en 1966.

arbe_chaplle

 

 

La chapelle Sainte Famille

L’aumônerie actuelle fut la chapelle des sœurs durant plusieurs années et la chapelle actuelle était une chapelle latérale dédiée au Bon Pasteur. Elle devint le lieu choisi pour accueillir le tombeau du fondateur et elle devint la chapelle de la Sainte Famille. Amand Noailles, le frère prêtre du Fondateur y est aussi enterré.
Un arbre semble prendre racines dans le tombeau du Fondateur. De son tronc partent des branches, symboles de celles de la Sainte Famille. La devise du Fondateur y est gravée : "Gloire à Dieu seul par Marie".
Sur ce tronc est gravé l’écusson de la Sainte Famille, avec au centre la feuille de trèfle.

 

L’Île de Notre Dame-de-Toutes-Grâces

Le parc arboré de la Solitude est un lieu calme et privilégié. Les sources naturelles y sont nombreuses et à la saison des pluies, les terres se gorgent d’eau.
Le ruisseau de la Cape traverse le domaine, enlaçant un îlot. Pierre-Bienvenu Noailles qui nourrit le projet d’assainir ces terres marécageuses dessine les contours d’un îlot plus étendu. Deux années sont nécessaires pour aboutir à la création de l’Île de Notre Dame-de-Toutes-Grâces. Ce havre de paix propice à la méditation et à la prière est devenu un endroit idéal pour faire retraite. Un pont en bois enjambe le ruisseau pour s’y rendre.
Au cœur de l’île dédiée à Notre-Dame-de-Toutes-Grâces se dresse une petite chapelle qui abrite sa statue. Ses murs sont recouverts d’ex-voto en provenance des 28 pays où existent des communautés de la Sainte Famille.
Dans le parc des statues évoquent les différentes branches nommées plus haut.

 

chateau_deau

 

 

Le Domaine viticole

entoure avec quelques bosquets d’arbres « la Solitude » et lui donne son cachet de paix, de beauté, de recueillement. Le Père Pierre Bienvenu NOAILLES a travaillé, pendant plusieurs années, à unifier les terres afin de créer un grand et beau domaine viticole pour la vie et la Mission de sa Famille spirituelle.
Il appartient à la Sainte Famille et est exploité par un des plus grands de l’appellation Pessac-Léognan, le Domaine de Chevalier.
La longue façade des chais en pierre jaune, qui occupe tout un côté de la partie agricole, est agrémentée de nombreuses ouvertures en demi-lune.
À l’intérieur sont entreposées des dizaines de barriques en chêne. Ce bois joue un rôle primordial dans l’élaboration et l’affinement du vin, qui dure de douze à dix-huit mois.
La pièce maîtresse de la salle de dégustation est le pressoir à claire-voie du XVIIIème siècle. Lors des vendanges tous s’affairaient pour ne pas interrompre un travail « à la chaîne ». Les uns y déversaient les « bastes » remplies de grappes, d’autres veillaient au bon déroulement des opérations. Mais la seconde moitié du XXème siècle bouscule ce travail manuel.
Olivier Bernard a opté pour une gestion " grand cru " du domaine. Les vendanges sont faites à la main par tris successifs: 3 passages comme au Domaine de Chevalier. D'autre part, des investissements importants ont été réalisés: pressoir pneumatique, cuves thermo régulées en acier inoxydable, chai à barriques.

 


solitude_recto solitude_verso

 


Recherche sur le site