Et si on visitait Bordeaux?

A PROPOS de BORDEAUX :

VILLE D’ART et d’HISTOIRE,  L’UN DES 39 SITES FRANÇAIS INSCRITS AU PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO

La superficie du centre-ville est assez limitée (800 x 500 m) et les déplacements à pied sont aisés, même si les trottoirs de quelques vieilles rues sont encore pavés. La ville est traversée par trois lignes de tramway (il existe des distributeurs de tickets à chaque station et dans certains bureaux de poste ; le plus pratique est d’acquérir une carte de 10 trajets) ; ne pas oublier de les composter ; en cas de prise immédiate d’une correspondance, il est nécessaire de re-composter de façon à ce que les deux trajets successifs soient validés comme étant un trajet unique.

CIRCULATION : La circulation automobile est intense dans Bordeaux, les feux tricolores sont très longs. Aussi l’usage du tramway, moyen de transport rapide et prioritaire à chaque carrefour, est-il recommandé en cas de long trajet. Faire néanmoins attention en traversant les voies, les rames étant très silencieuses. L’idéal est de circuler à pied à l’intérieur de la ville, riche de monuments et dont de nombreuses rues sont bordées de magnifiques façades. La place Bardineau, limitrophe du Jardin Public et du Muséum d’Histoire Naturelle de Bordeaux (actuellement fermé pour travaux), n’est pas desservie directement par le tramway, la station la plus proche (Quinconces) en étant à environ 400 m. De là il convient de gagner les allées de Tourny (qui relie le Grand-Théâtre à la place Tourny), traverser la place Tourny, remonter la rue Fondaugège ; prendre la rue Duplessy, 2e rue à droite après la place ombragée (fontaine) Charles Gruet en direction de la place Bardineau. Elle est distante de 500 m de la place Gambetta, centre de Bordeaux : -Soit en prenant la rue du Palais-Gallien jusqu’à la rue Fondaudège ; la traverser, prendre le trottoir de droite et tournant le dos à la place Tourny, et emprunter la rue Duplessy (2e à droite). - soit en prenant le cours Clémenceau ; tourner dans la 2e rue à droite (rue Lafaurie de Monbadon) jusqu’à la place Charles Gruet, traverser la rue Fondaudège, prendre le trottoir de droite et tournant le dos à la place Tourny, et prendre la 2e rue à droite (rue Duplessy).

Il existe trois lignes de tramway à Bordeaux :

A : Floirac-Gravemont-La Gardette (rive droite) à Mérignac (rive gauche). Elle dessert (même station) la cathédrale et l’Hôtel de Ville, le Palais de Justice (Hôtel Ibis Meriadeck) et l’hypermarché Mériadeck (Hôtel Mercure Mériadeck à 300 m).

B : Pessac-Claveau (rive gauche). Elle dessert (même station) la cathédrale et l’Hôtel de Ville, la Place Gambetta (arrêt face à la Librairie Mollat, l’une des 3 plus grandes librairies de France), Le Grand-Théâtre (Place de la Comédie et allées de Tourny) et la place des Quinconces.

C : Bègles-Le Lac (rive gauche). Elle dessert la gare SNCF et la place des Quinconces.

N. B. : Connections entre les lignes A et B : Stations Hôtel de Ville et place des Quinconces ; entre les lignes B et C : Stations Porte de Bourgogne et place des Quinconces ; entre les lignes A et C : Station Porte de Bourgogne.

SHOPING et GASTRONOMIE :

Vins et liqueurs : Etablissements Badie, allée de Tourny, presqu’à l’angle de la place Tourny.

Vinothèque de Bordeaux,  8, cours du XXX juillet : Médoc, Margaux, Sauternes, Loupiac, Sainte-Croix-du-Mont, Saint-Emilion, Saint-Estèphe, Paulliac, Graves, côtes de Bourg, etc.

Canelés de Bordeaux (gâteaux).

Huîtres d’Arcachon.

Grenier médocain (charcuterie : variété - ou race géographique – d’andouille).

Principale rue commerçante : rue Sainte-Catherine, reliant le Grand-Théâtre à la place de la Victoire ; la plus longue rue commerçante d’Europe (1200 m).

Librairie Mollat : angle de la rue Porte-Dijeaux et de la rue Vital-Carles.

Rue Bouffard (nombreux antiquaires).

SI VOUS RESTEZ QUELQUES JOURS A BORDEAUX :

A visiter absolument :  

- Musée d’Aquitaine (XVIe siècle).

- Musées des Beaux-Arts.

- Musée des Arts Décoratifs (Hôtel de Labarde, 1779).

- Muséum d’Histoire Naturelle (Hôtel de Lisleferme, XVIIIe siècle). Actuellement fermé pour travaux.

- Jardin botanique (sur la rive droite).

- La cathédrale Saint-André (1036, remaniée aux XIe et XIIIe siècles) et la tour Pey-Berland.

- Les allées de Tourny milieu du XVIIIe siècle) et leurs abords (Grand Théâtre (1780), place des Quinconces).

- Mairie (ancien Hôtel du cardinal Meriadec de Rohan, XVe siècle).

 A voir absolument, au moins depuis l’extérieur :

- La place de la Bourse 1730-1750), le miroir d’eau (3450 m2), la promenade le long des quais.

- La porte Cailhau et la Grosse Cloche (toutes deux du XVe siècle).

- L’église Saint-Michel et la basilique Saint-Seurin (toutes deux du XVIIe siècle).

-  Les trois quartiers successifs des armateurs et du grand négoce bordelais depuis le XVIIIe siècle : rue de la Rousselle (près de la porte de Bourgogne), le quartier Intendance-Chapeau Rouge-Tourny, le pavé des Chartrons (cours Xavier Arnozan).

- Le Monument aux Girondins (1895) sur la place des Quinconces, la plus vaste place d’Europe, amenagée aux XVIIIe siècle sur les ruines de la forteresse de Bordeaux, le Château-Trompette.

- Les ruines du Palais-Gallien (2e siècle après J.-C.).

- Les vieilles rues bordées de maisons bourgeoises.

- Le pont de pierre (1810-1829), le pont suspendu d’Aquitaine, le pont élévateur Chaban-Delmas.

Autres curiosités :

- Musée national de la Résistance.

- Place du Parlement

- Anciennes portes de la ville : Porte-Dijeaux, porte d’Aquitaine, porte de Bourgogne.

 

 


Recherche sur le site