Geste de Goupil un livre édité par Démocraties Nouvelles

goupilAchevé d'imprimer en mars 2012 ; prix 10,67 euros ( 64 pages). auteur Daniel BIDENNE association ASDENO . Actualisation de la légende de Renart, avec une délicatesse de propos qui charme tout au long de la lecture .Lisez-le et dites ce que vous en pensez. voir le site de ASDENO

Extraits du livre : « Ah, l'humiliation de ce jour ! Ce jour où... La bipédie n'était pas encore devenue pour Goupil une seconde nature : voulant faire à Isengrin un bras d'honneur ou un pied de nez, il ne put parvenir au bout hargneux de son geste et mordit la poussière dans un silence de mort. Aucun des animaux présents ce jour-là ne dit mot, n'esquissa même un sourire. Pour Goupil c'était pire que tout, il les aurait presque supplié de rire.
Plus tard, bien plus tard, il serait capable de tracer dans l'air toutes sortes de signes simples ou complexes, toutes les lettres de l'alphabet, tous les gestes des gens, de ces gestes, lettres, signes que l 'on éprouve à plein corps avant de les donner au jour, comme on se délecte des syllabes que l'on va livrer au vent. (p. 11, 12).

Contrairement aux loups de Moffans, de Grimont ou d'autres lieux, qui tous comme un seul homme se repaissent de l'idée d'être insupportables – aux hommes, aux moutons, parfois même à eux-mêmes-, Goupil a pour ambition d'être supportable à lui-même et peut-être aux autres. Il aspire à devenir joie roussoyante, tourbillon d'allégresse naïve, à faire autre figure que voleur de poules. (p. 32)

Le célèbre mouton-garou de Moffans semble avoir été un loup qui se transformait en mouton les nuits de pleine lune. Il se mettait alors à brouter avec frénésie, dévastant les pâturages et faisant regretter la voracité ciblée des loups demeurés tels, laquelle ne provoquait pas de famines collatérales dans les troupeaux ni par voie de conséquence chez les hommes. (p.38)

Seul Dieu est libre : il a la liberté suprême, qui est la seule, celle de ne pas être. Envisageant le pouvoir qu'a Dieu de mourir, sans doute le christianisme a-t-il entrevu cela. (p.40)

La société secrète parfaite est celle dont les membres eux-mêmes ne savent pas qu'elle existe. (p.42)

L'Histoire se répète parfois sous forme de farce, certes, mais le dindon ne rit jamais beaucoup. (p.43)


Recherche sur le site